15/04/2015

"Sonatine pour naufragés" de Michèle Acquaviva-Pache

 

"Sonatine pour naufragés", le titre du livre est presque un oxymore, c'est léger une sonatine, c'est harmonieux, c'est délicat. Une sonatine c'est juste une petite composition instrumentale de musique classique à plusieurs mouvements... Oui mais lorsqu'elle est associée au mot "naufragés", le ton devient différent, l'atmosphère est plombée car les naufragés sont ceux qui ont coulé, sombré, sont sinistrés, noyés, perdus, égarés...


"Sonatine pour naufragés" de Michèle Acquaviva-Pache
Le lecteur comprend mieux lorsqu'il découvre le résumé de la quatrième de couverture :
"Sonatine pour naufragés" est alternance de fiction que tisse le récit d'un enfant et de réel que déclinent quatre fragments de vécu modulés par quatre personnages aux prises d'une quadrilogie de maux en A : abus sexuel, autisme, Alzheimer, alcoolisme, maux qu'on préfère reléguer dans un coin de mémoire plutôt que d'en regarder la vérité en face.
Prologue à ces quatre morceaux théâtralisés sur des choses de la vie, l'histoire d'un gamin.
Il a huit ans, peut-être neuf, l'âge où l'on rit de bon coeur et où on réfléchit très fort, l'âge où l'on aime se moquer et où l'on cherche cette tendresse introuvable qui veut une attention à la fois sérieuse et affectueuse. De la très vieille maison familiale à découvrir il pourrait faire une occasion d'exploration idéale d'un monde inconnu, mais elle est si lourde de secrets redoutables qu'elle l'effraie. Alors pour surmonter ses peurs, avec sa boite de couleurs qui lui orchestre une musique dans la tête, avec son imaginaire que rien ne peut brider il va entreprendre d'apprivoiser cette ancienne demeure... et peut-être son futur
!"

Dans son avant-propos, Michèle Aquaviva-Pache, nous présente ainsi son livre : "Cette "Sonatine pour naufragés " est une navigation entre fiction et réel. Un voyage entre histoires douloureuses, ces claques que peut administrer la vie, et un conte tel que peut en tisser un enfant solitaire quand il a des couleurs pour dessiner ses rêves."
Une écriture recherchée, savante, qui tranche dans le vif avec la précision du scalpel. Un livre dur, mais très intelligent, très bien construit. Michèle Acquaviva-Pache maîtrise parfaitement l'art de l'écriture, et nous offre un style accompli, pour une navigation en eaux troubles à la  rencontre de naufragés de la vie, brutale, sans concession. Une lecture difficile dont le lecteur ressort tout flageolant, meurtri par le texte qui l'a exposé à des situations sordides ou tragiques.
Quatre nouvelles violentes, dérangeantes, reliées par les rêves et divagations d'un enfant découvrant une maison d'américains dans le Cap Corse. Ces introductions aux différentes nouvelles, ces haltes, ces séquences hors du temps, ce regard de l'enfant, sont des passages toujours très poétiques qui déposent un peu de baume sur l'ensemble noir du livre.
Une oeuvre et une auteure à découvrir!

"Sonatine pour naufragés" de Michèle Acquaviva-Pache
Michèle Acquaviva-Pache se présente ainsi : " il me semble que je suis journaliste depuis des siècles. D'abord à Paris puis à Cotonou, ensuite re-Paris et in fine Bastia.
J'ai commencé par la critique et théâtre et de télévision, puis il y a eu la politique étrangère, qui est à la base de ma formation (Sciences Po, CFJ, et histoire). Je me suis surtout intéressée à la Méditerranée Espagne, Portugal, Proche Orient) et à l'Afrique."
Non contente d'être journaliste, Michèle Acquaviva-Pache est aussi écrivain. Elle a signé une saga de six romans, sous le titre général "Chroniques d'innocence" : "Paladines", "La Sarrazine", "Bleu turquine", "Le pré de l'asphodèle", "Dans l'oeil de Gorgone", "L'Epiphanie". L'action de cette saga se déroule en Corse.
Elle est aussi auteure de deux recueils de trois pièces de théâtre : "Marie que m'as-tu-fait?", suivi de "Vive la mariée!", "Climats de confiance" et "Antigone aux temps présents", suivi de "Cousines" et de "L'amour empaillé."
A quatre mains, avec Gabriel Roth, écrivain israélien, elle est aussi la co-auteure de "Tropiques 70 - Cotonou, "La Gerbe d'Or et autres madeleines", un livre consacré au Bénin.
Michèle Acquaviva-Pache a aussi écrit la biographie de Sally N'Dongo : "Exil connaît pas...", un essai, "Machines à dormir". Elle a aussi participé à un ouvrage collectif "Aujourd'hui les femmes" et collaboré à la revue "Ecriture".
--------
Son dernier ouvrage "Sonatine pour naufragés" a été publié par les éditions L'Harmattan en mai 2014

15:01 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.