15/04/2015

"Morgani ou la naissance de la médecine moderne"

Christian Peri, Conservateur des bibliothèques, et Linda Piazza, Bibliothécaire, ont accueilli, récemment, le docteur François Paoli pour la présentation de son dernier ouvrage : "Jean-Baptiste Morgagni ou la naissance de la médecine moderne" dans les locaux de la bibliothèque patrimoniale, Tommaso-Prelà de Bastia.

 

"Morgagni ou la naissance de la médecine moderne"

François Paoli est chirurgien des hôpitaux et historien de la médecine. Aujourd'hui retraité, il a été pendant plusieurs décennies chef de service à l'hôpital de Bastia.
Il écrit depuis une vingtaine d'années et est aussi l'auteur de très nombreux articles. François Paoli a publié une monographie de son village : "Letia et la région de Vico dans l'histoire de la Corse, et il est à l'origine de la réédition d'une revue de mars 1914 "A Cispra".
François Paoli est aussi l'auteur de trois ouvrages : "Le docteur Antomarchi ou le secret du masque de Napoléon", paru en 1996 aux éditions Publisud; "La jeunesse de Napoléon" édité en 2005 aux éditions Tallandier  et "Jean-Baptiste Morgagni ou la naissance de la médecine moderne, publié en 2013 aux éditions Glyphe.

"Jean-Baptiste Morgagni ou la naissance de la médecine moderne" est une biographie de ce médecin italien découvreur de l'anatomopathologie et pionnier de la classification des maladies. 
Il est né à Forli en 1682. C'est un contemporain de Louis XV. Issu de la grande bourgeoisie il fait des études brillantes à Forli, puis poursuit ses études de médecine à Bologne. Là il est en contact avec d'excellents médecins, mais il n'arrive pas à y obtenir un poste de professeur. Il se rend alors à Venise. Padoue et sa fameuse université sont une proche banlieue de Venise. Là bas il se fait connaître et apprécier et en 1712 il se voit attribuer un poste de professeur de médecine théorique à l'université de Padoue. Ensuite il obtiendra une chaire d'anatomie qu'il occupera pendant 60 ans. Jean-Baptiste Morgagni donnera des cours jusqu'à 90 ans.
Le prestige de l'université de Padoue dépendait de la qualité de ses professeurs. Jean-Baptiste Morgagni sera membre correspondant de toutes les grandes universités européennes. Des personnalités importantes se déplacent pour le rencontrer : Joseph II (frère de Marie-Antoinette), Morgan (un chirurgien américain), James Boswell, Victor-Emmanuel III de Piémont... Jean-Baptiste Morgagni est aussi en correspondance avec les Papes et les médecins des Papes.
Il a publié très tôt des manuels d'anatomie. Il écrira entre autres "Recherches anatomiques sur le siège et les causes des maladies". Il publiera aussi les résultat de près de 700 autopsies.
Avant Jean-Baptiste Morgagni, c'est à dire à l'époque de Louis XIV, la médecine avait très peu progressé durant des siècles et elle était à peu près la même que du temps d'Hippocrate (460-377 av. J.C.) ou Galien (130-201). Cette médecine était fondée sur la théorie des quatre humeurs : le sang, le phlegme, la bile jaune et la bile noire. Les maladies apparaissant lorsque les humeurs sont déséquilibrées. Les prescriptions étaient très prudentes, il n'y avait pas de chirurgie. Il existait aussi deux courants distincts, les circulationnistes et les anticirculationnistes, c'est à dire ceux qui pensent que le sang circule dans le corps et ceux qui sont opposés à cette idée. Les professeurs de médecine restaient en chaire et ne participaient pas aux autopsies, ils surveillaient cela de loin et ne pouvaient pas faire de réelles observations et découvertes. Jean-Baptiste Morgagni va descendre de sa chaire et participer lui-même aux dissections, il fera ainsi des découvertes et fera avancer la science. Ainsi, il fait faire un pas considérable à la médecine. Il possédait un authentique esprit de chercheur, toujours occupé à travailler, à écrire des ouvrages. Grand et bel homme, il était surnommé "Sa majesté anatomique". Un peu oublié depuis 100 ans, le nom de Morgagni était associé à presque tous les syndromes et des salles portaient son patronyme. Jean-Baptiste Morgagni est mort à Padoue en 1771.